Outre l’école et la famille, l’épanouissement d’un enfant/jeune dépend de nombreux facteurs.

D’une part leur développement est également façonné par leurs connaissances du monde, accumulées à travers plusieurs canaux comme les médias, internet ou d’autres facteurs tels que l’accès aux livres, à la musique ou à l’art.

D’autre part, les expériences d’apprentissage « eurêka » en dehors de l’école ou de la maison et les émotions positives qui en découlent, s’inscrivent dans ce processus d’accomplissement de soi.

Enfin la taille du réseau et la présence de modèles/des exemples positifs dans l’entourage du jeune déterminent souvent la grandeur de ses rêves et aspirations.

C’est pour les enfants/jeunes socialement vulnérables qui ont rarement accès à tous ces facteurs que TADA existe. Cette initiative privée donne un coup de pouce aux écoles des quartiers Bruxellois dits « difficiles ».

Dans la Belgique de 2017, l’inégalité dans l’enseignement est malheureusement encore une réalité.

Avec son approche, TADA suscite l’intérêt et travaille à la promotion de l’intégration.
1c-Bestaansredenen-2