TADA est l’équivalent en Belgique de l’organisation néerlandaise, IMC Weekendschool.

Les deux organisations sont indépendantes juridiquement et financièrement, mais il existe une coopération informelle.

Sofie Foets et Heleen Terwijn (fondatrices de TADA et IMC Weekendschool) se sont rencontrées en mai 2011 au Parlement Européen lors de la conférence « Best Practices in Europe as regards Informal Education for Disadvantaged Youth » lors de laquelle Heleen Terwijn participait en tant qu’expert. A l’époque, Sofie Foets travaillait, au sein du Parlement Européen, comme assistante politique de la députée européenne, Marietje Schaake (D66).

TADA existe à Saint-Josse-ten-Noode depuis l’année scolaire 2012-2013 et s’est entretemps lancé aussi à Anderlecht (Cureghem) et  à Molenbeek.

En 2017-2018 TADA soutient en total circa 630 adolescents, de façon structurelle (pendant plusieurs années).

IMC Weekendschool connait du succès depuis 1998. L’organisation existe déjà dans une dizaine de villes aux Pays Bas et teste depuis 2013 aussi avec l’introduction de son concept innovant éducatif dans le système scolaire ordinaire de quelques écoles traditionnelles.

D’ici 2020, TADA souhaite passer le cap des 1000 jeunes bruxellois le plus vite possible: des enfants qui suivront le programme de trois années et continueront à être suivis via le réseau des alumni pendant la suite de leur parcours.

Après 2020, TADA continuera son élargissement et/ou deviendra catalyseur d’initiatives similaires.

Afin de pouvoir atteindre ses ambitions et sa croissance, TADA est continuellement à la recherche de nouvelles sources de revenus.